Paris pourrait créer des emplois ...

A l’heure où les entreprises ont des besoins de financement long pour se développer, et où les Français ont des besoins d’épargne longue, notamment en anticipation de leur retraite et face à l’allongement de leur durée de vie, Paradoxe, les Français délaissent l’investissement en actions. Le nombre d’actionnaires individuels décroît d’année en année. Ils sont désormais 3,3 millions, moitié moins qu’en 2009 et deux tiers de moins qu’en 1991  (ils étaient 9,6 millions d’actionnaires en 1991)

 Donnez du sens à votre épargne en investissant Localement en direct dans des entreprises locales, labellisées par CiiB et Love Money, pour leur perspectives de croissance, de plus values, de création d’emplois locaux et leur respect des intérêts individuels des actionnaires minoritaires.

 

 

On peut être aussi solidaire en enseignant aux entrepreneurs à gagner avec eux de l’argent et à créer des emplois !

 

N’ayez pas honte de gagner des sous en devenant associé d’une TPE ou PME.

 

NON !, Les TPE PME  ne font pas de licenciements boursiers, au contraire elles embauchent et créent des richesses locales ! 

 

Épargnant vous devez être fier de gagner de l’argent en prenant le risque financier de participer au développement d’emplois avec les TPE PME

 

 il faut agréer les réformes pour les petites entreprises mais sans en faire bénéficier les grandes entreprises :

 

La loi El Khomri devrait favoriser seules les TPE, qui pourraient, elles, créer des emplois alors que les grandes entreprises n’en créent plus et externalisent leurs activités.

 

Nos élus : le parlement, ne fait pas la différence. Ils mettent petites entreprises ou grandes dans le même sac avec les 400 multinationales et les magnats de la finance qui cherchent à absorber à moindre prix les petites entreprises innovantes.

 

 

 

Pour mobiliser l’épargne locale et habituer à s’associer au capital des TPE/PME locales nous demandons l’exonération totale des plus values sur ces entreprises régionales quelle que soit la durée de détention

 

Notre proposition mise à l’essai sur deux ans ne coutera rien à l’État et contribuera à créer des emplois.

 

Exonérez les épargnants de d’impôt sur les plus values sur les entreprises locales non cotées au même titre que les PEA PME mais sans aucune contrainte de délai de conservation.

 

 

De plus, alors que les grandes entreprises utilisent la bourse et l’actionnariat populaire, les législateurs oublient de légiférer pour orienter cette épargne (affectio societatis) vers les  petites entreprises régionales qui créent des emplois : la loi de finances rectificative 2015 exclus les TPE PME des obligations convertibles

 

Paris peut créer des emplois !

et montrer l’exemple aux Français.

 Il suffit que chaque Mairie ouvre sur son site une plateforme et qu'elles en confient la gestion à CiiB qui fera entrer des Carnets d'annonces ouvert par les entreprises avec le concept CiiB.

Voici comment on peut créer localement des emplois à Paris

Si cette initiative vous plait cliquez sur « j’aime » et « retweetez »  Merci de contribuer ainsi à faire connaitre ce concept

 

Ce ne sont pas les multinationales qui vont inverser la courbe du chômage, ce sont les petites entreprises !

Avant de quitter pensez à jeter un coup d'oeil aux thèmes  →   ↕

 

Nombreuses sont les TPE PME qui existent depuis quelques années et qui ne peuvent plus grandir fautes de moyens financiers. Bien sûr, toutes les entreprises ne peuvent pas se développer fortement, mais retenons celles qui ont grandi et atteint la taille d’employer de quatre à 25 salariés (il y en a 300 000 en France). Elles sont à une période charnière de leur existence.

 

Trois possibilités s’ouvrent à elles : Soit elles vont stagner, ne plus croître. Soit elles vont se développer et créer des emplois. Soit elles vont se retrouver en difficulter.et mises en liquidation alors qu’un grand nombre d’entre elles pourraient doubler leur effectif dans les trois ans à venir

 

DANS LES TROIS CAS ELLES MANQUENT DE TRESORERIE : Elles ont un capital de fonds propres insuffisant et ne peuvent pas emprunter auprès des banques.

 

Jusqu’en 1991 les petites entreprises disposaient en France de 7 bourses régionales d'action sur lesquelles les jeunes entreprises pouvaient trouver des particuliers qui en devenaient actionnaires.

 

Notre Cabinet, le CiiB, était alors le principal expert / animateur / acteur sur les 7 bourses. Elles ont fermé en 1991  reprise par les banques et devenues des « Sociétés de bourses » qui ont repris en main les 9 millions d'actionnaires pour leur placer des fonds. En ce qui concerne les TPE PME plus d'introduction au hors cote qui devient "Marché Libre" et désintérêt total des introduc parce que non rentable pour les nouvelles sociétés de bourse

 

 

Le CiiB n’ayant plus d’activité sur les bourses régionales du fait de leur fermeture a transféré dans les années 1991 à 2006 son savoir faire à l’association #LoveMoney qui organisait tous les mois dans les 20 arrondissements de PARIS des réunions des formations entreprises / épargnants.   L’association et le #CiiB ont arrêté ces réunions en mairie.

 

En 2005 souhaitant développer un nouveau concept répondant à l’évolution internet en créant le concept « Carnet d’Annonces de mini bourse électroniques pour les TPE et PME » Ce concept devant aider et accompagner les entreprises dans leur croissance et les amener sur un marché boursier adapté à leur taille : le #MarchéLibre.

 

Depuis juillet 2015 un certain nombre de nouveaux éléments ont conduit Le CiiB à réactiver son activité :

-  L’article 172 de la loi du 10 juillet 2015 prévoyant la réouverture des bourses régionales a été promulgué.

-  Le 24/11/ 2015 pôle #FINANCEINNOVATION  suite à avis de six experts financiers  labélisé le Carnet d’Annonces

-  La loi de finances rectificatives 2015 à autorisé de placer dans les#PEAPME des #obligationsconvertibles

-  Le 14/04/2016 #LOCDE sort son rapport annuel et- constate Le crédit aux PME et aux entrepreneurs connaît une amélioration, mais une diversification des formes de financement est nécessaire (le Carnet de mini bourse électronique pour les TPE PME répond à cette demande)

 

N.B. Rappelons que le CIIB a été le conseil de Jacques Delors, pour la création, à la Bourse de Paris, du Second Marché (aujourd'hui appelé #Alternext)

Le CIIB avait même déjà créé, à l'époque son propre marché avec l'accord tacite des pouvoirs publics, le « Hors cote d'acclimatation » appelé aussi 3ème Marché, destiné exclusivement aux TPE de 4 à 25 salariés.Taille d'entreprises qui n'intéressait pas le monde de la haute finance.

 

 

 

 

 

Aujourd'hui en 2016 le CiiB lance sa propre augmentation de capital jusqu'au 30 septembre de devenir actionnaire de CiiB en souscrivant à des actions au prix de 16 euros l'action CiiB

 

Ne voulant pas que CiiB tombe entre les mains des magnats de la finance ces actions du CiiB sont proposées uniquement aux particuliers qui en seront les propriétaires et pourront faire partie des équipes dirigeantes actives en se présentant candidat au conseil d'administration de CiiB lors de la prochaine assempbée

 

 

 

 

 

 

Si cette initiative vous plait cliquez sur « j’aime » et « retweetez »  Merci de contribuer ainsi à faire connaitre et mettre en œuvre, et être un artisan, de ce concept

 

 

Si vous êtes une entreprise parisienne qui existe depuis au moins quatre ans et que vous avez de forte ambition et potentiel pour développer contactez nous 06 14 85 19 15